Introduction

La société EUROFRESH, tenant compte de l’importance que méritent la connaissance, l’engagement et la protection des Droits de l’Homme sur le lieu de travail de la part de ses travailleurs, fournisseurs et sous-traitants, crée la Politique pour Aborder les Droits de l’Homme dans l’Environnement du Travail et le code ETI. Cette politique vise à exprimer l’attachement des sociétés du groupe EUROFRESH à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et la relation qu’elle entretient avec l’activité que ces sociétés exercent.

Avec la création de cette politique, EUROFRESH comprend sa responsabilité avec les travailleurs, fournisseurs et sous-traitants en matière de Droits de l’Homme. À cette fin, les responsabilités et la portée qu’elle aura sont décrites ci-dessous.

Objet et champ d’application

Les lignes directrices énoncées dans cette politique seront le guide qui indiquera comment l’entreprise abordera les droits de l’homme et le code ETI sur la base des relations de travail que l’entreprise entretient avec ses travailleurs, ses fournisseurs et ses sous-traitants. Par conséquent, elle sera applicable aux employés, fournisseurs, sous-traitants et membres du conseil d’administration de la société, avec lesquels elle s’engage à faire connaître cette politique en temps opportun et/ou lorsqu’un changement ou une révision survient.

Responsabilités

La responsabilité de mettre en œuvre et de rendre compte de la politique relative aux droits de l’homme dans l’environnement du travail et du code ETI incombera au département des ressources humaines, aux achats auxiliaires et à la direction d’EUROFRESH, qui veilleront au respect correct et strict des directives dictées par cette politique. Par conséquent, EUROFRESH présente de manière concrète les responsabilités concernant les Droits de l’Homme et le Code ETI devant ses employés, fournisseurs et sous-traitants.

Engagement et principes d’action

Eurofresh s’engage à informer, respecter et publier tous les droits de l’homme et code ETI internationalement reconnus et inclus dans:

  • La Charte internationale des droits de l’homme des Nations Unies, qui comprend : La Déclaration universelle des droits de l’homme
  • La Déclaration de l’OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail.
  • Les principes du Code ETI.

Responsabilité envers nos employés, fournisseurs et contractants

Eurofresh comprend que les employés sont atout le plus grand et le plus précieux et donc l’une de ses principales responsabilités en matière de droits humains. Par ce qui précède, il est entendu que les piliers sur lesquels repose le développement du capital humain d’une entreprise sont: le respect de la diversité, l’égalité des chances, le mérite gagné et la non-discrimination pour des raisons de couleur de peau, de race, d’idéologie politique/religieuse ou toute autre circonstance; L’entreprise abordera les droits de l’homme et le code ETI selon les lignes directrices suivantes.

Pour le succès des lignes directrices susmentionnées, l’entreprise assume et s’engage à promouvoir les principes de base suivants qui devraient déterminer sa performance sur le lieu de travail :

  • Demander à leurs fournisseurs de se conformer au Code ETI, qui les oblige à promouvoir des actions et à adopter les mesures nécessaires dans leur organisation pour éliminer toutes les formes ou modalités de travail forcé ou obligatoire, à rejeter expressément le recours au travail des enfants dans leur organisation, à respecter la liberté d’association syndicale et le droit de négociation collective de ses travailleurs, de rejeter toutes les pratiques discriminatoires en matière d’emploi et de profession, de traiter ses employés équitablement, avec dignité et respect, et de payer ses travailleurs conformément aux salaires applicables lois, y compris le salaire minimum, les heures supplémentaires et les prestations sociales.

Mettre en œuvre les mesures à prendre en cas de détection de violation des droits de l’homme dans ses installations ou dans celles de ses fournisseurs, dans les termes prévus dans le Code ETI.

  • Disposer de mécanismes de plainte et de réclamation, avec des garanties suffisantes, pour traiter d’éventuels cas de violations des droits humains qui pourraient être signalés par des personnes ou des organisations extérieures au Groupe :http://eurofresh.net/fr/aidez-nous-a-ameliorer/
  • Assurer une culture de respect des droits de l’homme, du code ETI et la sensibilisation de ses professionnels en la matière avec des formations, des dépliants publiés sur les panneaux d’information dans toute l’entreprise et surtout, dans les domaines où le risque de violation des droits peut être plus élevé .

Une copie signée de cette déclaration a été remise au responsable de l’entreprise en matière de pratiques sociales, au représentant des travailleurs. Une copie de ce document sera disponible pour tout employé qui en fera la demande et sera affichée dans un endroit bien en vue dans la mesure du possible.